Tourisme

Une étude sur l'évolution des dépenses touristiques des Chinois

La nouvelle étude du cabinet de conseil en stratégie Oliver Wyman intitulée "Prepare for Turbulence : The Chinese Traveler of Today and Tomorrow " montre que les touristes chinois dépensent davantage mais font moins de shopping

Selon cette étude, les dépenses totales des touristes chinois ont augmenté de 3,5 % entre 2015 et 2016 et leurs dépenses de shopping ont diminué de 8 % (diminution observée en valeur absolue et relative) pour ne représenter que 33 % du budget total (en comparaison 41 % en 2015).

En 2016, le shopping passe du 2e au 3e rang de leurs motivations touristiques, derrière les visites touristiques, les divertissements et spectacles. 

Le budget de voyage et sa répartition est diiférent selon la destination. La destination France est ainsi associée au luxe, ce qui impacte leurs choix d'hébergement et leurs catégories d'achats. Près de 50 % de leurs dépenses de shopping sont alors consacrés aux cosmétiques et aux bijoux. 

L'étude fait apparaître d'autres changements dans leurs choix touristiques. Les vacances en formule "tout compris" sont moins plébiscitées. Ainsi moins de 1 séjour sur 40 a été organsié par un agent de voyages en 2016 contre plus de 1 sur 7 en 2015. Les touristes chinois séjournent plus longtemps dans des pays plus lointains et ils voyagent plus souvent avec leurs enfants.
Par contre, le Japon continue d’accueillir de plus en plus de touristes chinois. Avec une croissance de 4% d’une année sur l’autre et 29% des personnes enquêtées prévoyant de visiter ce pays en 2017, le Japon devient progressivement la destination la plus recherchée.

Selon le cabinet de conseil en stratégie Oliver Wyman, dans les prochaines années, une part plus importante de leurs dépenses sera consacrée à l'hébergement, à la gastronomie et aux divertissements. La part du shopping dans le budget total devrait continuer à baisser. 

L'étude a été menée auprès de 2 000 touristes chinois. Elle a pour but de révéler les changements majeurs des comportements et centres d’intérêt des touristes chinois.